La Casa Yodelice Index du Forum

La Casa Yodelice
Toute l'actualité du groupe Yodelice !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[10/12/2013] Yodelice en concert: Krakatoa 2013 @ The Pink Beaver

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Casa Yodelice Index du Forum -> YODELICE - LE GROUPE -> Yodethèque -> BUREAU DE PRESSE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Julie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2009
Messages: 4 642
Date de naissance: 06/05/1991
Féminin Taureau (20avr-20mai) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 10 Déc - 21:39 (2013)    Sujet du message: [10/12/2013] Yodelice en concert: Krakatoa 2013 @ The Pink Beaver Répondre en citant

Source: http://the-pink-beaver.com/?p=2074


J’ai eu la grande chance d’aller voir Yodelice sur scène, le 7 Décembre 2013 au Krakatoa de Bordeaux, avec notre stagiaire photo, Mathilde (Big Up!).


La première chose qui frappe en rentrant dans la salle, c’est la diversité du public. Des jeunes, des moins jeunes, des hommes, des femmes, amateurs de hard rock ou de chanson française… Difficile de trouver ceux qui peut unir ces mille personnes pour ceux qui ne connaissent pas Yodelice. Ceux qui sont arrivés à ce concert par curiosité ont rapidement compris pourquoi ce public pourrait servir d’échantillon à l’INSEE.Yodelice rallie tout le monde sous sa musique, sous son propre style. C’est un phénomène incroyable et quelque chose que j’avoue n’avoir jamais vu aux différents concerts auxquels j’ai pu assister. Une véritable mixité sous le même étendard, l’amour de la musique. 
Sur scène, un arbre mort et dans son tronc, des caisses claires que j’ai immédiatement trouvé très prometteuses (oui, une caisse claire peut être prometteuse, vous verrez). Suspendue à une branche, la fameuse guitare de Yodelice attend le début du concert et domine la salle de ces deux grands yeux. 
Le concert débute, la salle comble est debout, les gradins compris. Avec sa larme sur la joue, Yodelices’avance sur scène et entame en douceur avec « Alone« , guitare folk en main. Dans le clair obscur, je me retourne et voit un public accompagnant le chanteur dans sa mélancolie. Je comprends que ce concert sera un vrai partage d’émotions. Sur « Like A Million Dreams« , reverb dans le micro et Les Paul sortie, les lasers balayent la scène. Une véritable transe envahie les musiciens et les spectateurs. Quand la musique s’excite, que la saturation s’installe, les lumières valsent. Je suis aspirée dans le monde fantastique de Yodelice et je n’en sortirai qu’une fois les portes de la salle franchies. A mesure que la température s’élève, les lumières se réchauffent dans le décor onirique de cette forêt lugubre. « Breath In« , nous sommes en communion. Le chanteur se lance dans un excellent solo, une pure improvisation électrique, les yeux de sa guitare s’allument. Je me retrouve dans une fosse que je connais bien, celle des concerts passés les bras en l’air tendus vers l’artiste, cette sorte de prosternation naturelle devant le talent, magique. Là, je commence à être vulgaire car, ce soir là,  je me suis prise une claque musicale comme jamais et le seul mot qui me viendra en bouche pour traduire mon admiration était « putain ». Eloignez donc les enfants de votre écran pour poursuivre la lecture, car je risque de me répéter. 

 
Le batteur donne le rythme au public qui bat la mesure avec lui sur « Time« . Je retrouve l’ambiance d’un bar de flamenco où je m’étais perdue une fois à Madrid (non, ils ne jouaient pas du flamenco, suivez un peu). Je m’explique. Dans ce fameux bar, lorsque les musiciens jouaient, le public les interpelait par des « Olé! », « Vale! », dans un cadre intimiste. Cette énergie si particulière était présente. Pas de hurlements mais de simples approbations, des « yeah » qui approuvent et respectent ce qui se passe sur scène. Imaginez un peu l’ambiance de l’Unplugged de Nirvana, et vous y êtes. Logiquement, vous avez maintenant compris cette dérive de mon inconscient. Sinon, oubliez ce que je viens de dire. Et puis, finalement, l’ambiance se transforme, le public scande « Don’t Die Today! » avec les musiciens et Yodelice, porté par l’énergie, saute en l’air sur scène. Il est à fond, nous aussi. « Merci, vous m’aviez manqué! ». Je pense que tu leur a manqué aussi. 
L’arbre déplie ses branches pour « Haystack« . Une sorte de soleil se lève en fond de scène au point culminant de la chanson et là… tout se stoppe. Au rythme du tambourin, les musiciens, extrêmement bons soit dit en passant, font une harmonie vocale et Yodelice prend le micro. Il y a deux ans, il était déjà venu au Krakatoa et avait dit vouloir des cuivres sur scène. Deux ans plus tard, toujours pas de cuivres, alors il propose au public de les chanter. En vrai chef de choeur, Yodelice apprend les voix à ses choristes d’un soir et ça prend tout de suite. La chanson reprend en un final explosif! Sur « My Blood Is Burning« , le public se déchaine, hurle! Notons le solo de fou de Yodelice et son très joli déhanché (Shakira n’a qu’à bien se tenir). Les lumières s’éteignent. Le groupe s’est réunis sous un spot près de l’arbre pour une version a capella de « Way Back Home« . Certains se sont crus à un concert de Pow Wow. Le public tente d’accompagner en frappant dans ses mains mais perdant rapidement le rythme, commence à rigoler.  Les artistes perdent le fil et se marrent, Yodelice le premier. Un peu de yaourt pour finir et tout le monde explose d’un rire franc, révélant à ceux qui ne l’avait pas encore remarqué, l’excellente ambiance qui régnait dans la salle ce soir là, et la proximité entre le public et les musiciens sur scène. 
Si vos enfants sont encore là, c’est mon dernier avertissement car voilà la surprise du chef. Yodelice, seul sur scène, armé de baguettes (pas de pain), commence un rythme sur mes caisses claires du début. Vous allez donc voir pourquoi elles étaient prometteuses. Le musicien sample ses différents rythmes, utilise d’autres instruments, enregistre sa voix pour interpréter « Little Boxes« . GROSSE CLAQUE! PUTAIN! Voilà, oui, ça vient du coeur! On se retrouve dans un univers éléctro avec des instruments réels, un mix en live qui met le public en transe sur un rythme de dingue! Les gens acclament Yodelice pour cette performance et c’est bien mérité! Chapeau (sans mauvais jeu de mots)! Retour du full band, pour « Free » et j’ai l’impression de voir sur scène un Gainsbourg qui aurait fait anglais première langue. Le public danse sur une nouvelle orchestration, sur un nouveau rythme de ce succès de l’artiste. Pour « Sunday With a Flu« , la foule devient folle, tape dans ses mains, chante par coeur ce titre qui inonda la bande FM à sa sortie. L’ambiance va toujours crescendo dans la salle. Sur « More Than Meets The Eyes« , la public jump avec Yodelice, c’était électrique à souhait. Pour le final, c’est la chanson « Wake me Up » qui part dans une improvisation sur DA FUNK de Daft Punk, mon moment du jubilation qui me fait me dire que j’ai tapé juste avec mes questions de l’après-midi. Yodelice et son public sont en symbiose. L’interaction entre les deux est incroyable, il faut le voir. Il présente ses musiciens, car ce soir, il n’est pas un artiste solo, il fait parti d’un groupe. Par ailleurs, félicitations à ces musiciens exceptionnels et à l’équipe technique, particulièrement aux lumières qui étaient fantastiques! 
« Du fond du coeur, merci pour votre accueil, à très très bientôt ». Le public réclame un rappel qui sera… époustouflant. Tout d’abord avec « Lady In Black » puis le très beau « Familiar Fire« . « Je suis extrêmement privilégié, et c’est grâce à vous! ». La connexion entre les spectateurs et Yodelice est telle qu’ils murmurent le refrain pour un moment vraiment unique à mes yeux, magnifique. C’était tout simplement magique. Les quatre musiciens saluent et c’est une standing ovation. 

 
J’ai sincèrement pris une claque à ce concert. Je ne doutais pas du talent de Yodelice en y allant mais je ne m’attendais vraiment pas à une telle expérience. Je suis passée par toutes les émotions car celles du chanteur sont communicatives. Je ne trouve pas vraiment les mots pour exprimer ce que j’ai ressenti, ce qui est très handicapant lorsqu’on écrit une review. Quand plus tôt dans la journée, j’ai demandé à Yodelice à quoi je devais m’attendre pour ce concert, il m’a répondu en rigolant « A quelque chose de formidable ». Et bien, cher monsieur, c’est effectivement le cas.  Mes amis confirmeront que je suis chiante quand il s’agit de musique, mais j’ai vécu ce concert comme une expérience inoubliable. Yodelice est l’artiste qui m’a foutu la plus grosse claque de ma vie, je ne peux l’exprimer que comme ça et c’est le mot qui est revenu dans la bouche d’un grand nombre de personnes que j’ai interrogé à la sortie du concert. 
Et humainement, l’adjectif adéquat serait « adorable » (j’ai entendu « chou » et « BG »). A la fin du concert, des fans ont attendu derrière les barrières pour des autographes. Yodelice est arrivé, une guitare en bandoulière et a pris des photos avec tout le monde par -3°. J’ai, avec un culot qui avec le recul me fait honte, demandé s’il pouvait nous jouer un morceau. Il a donc interprété un magnifique extrait de « Talk To Me« , en acoustique pour les vingt fans les plus téméraires. Un artiste comme lui, c’est une perle rare. 
Si jamais Yodelice me lit un jour, je suis désolée si tu as chopé un rhume et merci mille fois pour cette incroyable et magnifique expérience. 
Je conseille à tous ceux qui liront cette chronique d’aller voir Yodelice en concert au moins une fois, il faut le vivre pour comprendre. Pour les Bordelais, il sera de retour au Krakatoa le 28 Mars 2014 et une chose est sûre, j’y serai à nouveau. 
Témoignages: 
Un homme est venu me voir à la fin du concert pour me confier être un grand amateur de métal et s’être pris « une immense claque » ce soir.
Citation:
Carla, Margot et Cécile: « C’était génial! On a adoré! On se sent ailleurs quand on est dans le concert! C’est un vrai artiste, il chante juste, c’est un guitariste de fou! »
Adeline et Céline: « C’était vraiment énorme! C’était notre premier concert, on a été étonné de l’énergie qu’il a eut pendant tout le spectacle, de la patate qu’il nous a donné.  »
Manon: « C’est mon deuxième concert, c’est toujours la même énergie mais ce soir, c’était encore mieux. C’est une musique qui traverse les générations. »
La Casa Yodelice sur Facebook, Twitter et le Forum: « Par rapport à d’autres dates, la tournée a beaucoup évoluée. Le public était au top et le groupe a dû le ressentir. Ce soir ils étaient particulièrement déjantés!  »
Pourquoi un public avec tant de gens différents? « C’est peut-être grâce aux influences de Yodelice et à tout l’univers qu’il propose sur scène, c’est éclectique. Ca peut toucher tout le monde! »
Caroline et Elise: « On y était il y a deux ans, il y avait une plus grande interaction avec le public ce soir. C’était une bonne surprise, une bonne énergie et à la fin, quand le public a repris la chanson en coeur, c’était magnifique. On a eu l’impression qu’il ne s’y attendait pas et que ça l’avait vraiment touché. C’était un très beau moment.  »
Carine et Virginie: » Il y avait énormément de monde! On était tous à fond, même la terrasse! C’était du tonnerre! C’est mon quatrième concert et c’était le meilleur! Une énergie de fou! C’était énorme! On a adoré! »


___________________________________________________________________________________________________________________________________
Setlist: 
Alone 
Like A Million Dreams 
The Answer 
Breath In 
Time 
Haystack 
My Blood Is Burning 
On My Way Back Home 
Tree Song 
Free 
Happy Crowd 
Sunday With A Flu 
I Worship You 
Fade Away 
More Than Meets The Eyes 
Wake Me Up 
Rappel Lady In Black 
Familiar Fire 
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Remerciements 
Merci à Yodelice pour son accueil, à Enzo également. Merci à Armonie de Armonie Loves Music, à Auguri Productions et au Krakatoa
Marla Jones 

_________________
Rejoignez-nous sur la page Facebook de La Casa Yodelice!
C'est PAR ICI !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Déc - 21:39 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nozob
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2009
Messages: 2 327
Localisation: Paris
Date de naissance: 04/09/1993
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mer 11 Déc - 06:10 (2013)    Sujet du message: [10/12/2013] Yodelice en concert: Krakatoa 2013 @ The Pink Beaver Répondre en citant

Okay  Merci !

Revenir en haut
Yahoo Messenger
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:28 (2016)    Sujet du message: [10/12/2013] Yodelice en concert: Krakatoa 2013 @ The Pink Beaver

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Casa Yodelice Index du Forum -> YODELICE - LE GROUPE -> Yodethèque -> BUREAU DE PRESSE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com