La Casa Yodelice Index du Forum

La Casa Yodelice
Toute l'actualité du groupe Yodelice !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[20/09/2013] Les mélodies pop à déguster de Yodelice @ La Marseillaise.fr

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Casa Yodelice Index du Forum -> YODELICE - LE GROUPE -> Yodethèque -> BUREAU DE PRESSE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Julie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2009
Messages: 4 642
Date de naissance: 06/05/1991
Féminin Taureau (20avr-20mai) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 20 Sep - 13:41 (2013)    Sujet du message: [20/09/2013] Les mélodies pop à déguster de Yodelice @ La Marseillaise.fr Répondre en citant

Source: http://www.lamarseillaise.fr/culture/musiques/item/23398-les-melodies-pop-a-deguster-de-yodelice


 Les mélodies pop à déguster de Yodelice


Auteur, réalisateur, producteur, interprète... Maxim Nucci multiplie les casquettes. A 34 ans, l’artiste a accompli un sacré bout de chemin depuis la sortie du film Alive, en 2004, où il signait la bande originale en plus de chanter et de donner la réplique à Richard Anconina.
 

Désormais loin de la variété et sous le nom de Yodelice, il propose une pop efficace, tour à tour puissante et mélancolique. Du côté cinéma, c’est plutôt chez Guillaume Canet qu’on le retrouve. Une question d’image en somme.Une image générée par ce double à l’esprit décalé, Yodelice, qui, depuis 2009, ne passe pas inaperçu avec son chapeau, sa plume et sa larme maquillée sur le visage. Personnage « inspiré des films du début du XXe siècle, de l’impressionnisme allemand » en adéquation avec la musique produite : des mélodies entêtantes, du son léché, travaillé, qui collent parfaitement à une voix grave et puissante, pour un résultat, toujours dans la langue de Shakespeare, souvent empreint de mélancolie.
 
Changement dans la continuité
 
Deux albums plus tard, une Victoire de la musique en poche et plus de 400 dates de concerts à son actif, l’envie de faire évoluer le personnage de Yodelice se fait sentir. Sa nouvelle galette, Square Eyes, dans les bacs le mois prochain, en atteste. Une évolution, brillant changement dans la continuité que ses fans marseillais pourront vérifier dès dimanche en avant-première au Moulin club, lors d’un gros showcase qui annonce complet depuis la fin août. Les autres se rabattront sur une tournée plus importante, prévue à partir de la fin d’année, où il promet « une flopée de surprises visuelles ». « Je serai accompagné de quatre musiciens - basse, guitare, batterie, clavier. Évidemment, faire des lives avant la sortie d’un disque est toujours risqué, mais j’ai la chance d’avoir un public qui me suit et ma maison de disque me laisse désormais carte blanche. Je ne peux d’ailleurs travailler qu’à la confiance. Elle m’aide à m’épanouir », souligne Yodelice.
 
A l’écoute, Square Eyes séduit par la qualité de sa production. Le single Fade Away en est le premier exemple et semble inspiré de groupes comme Depeche Mode. « Je ne suis pas un fan absolu mais ça me flatte car ce sont des maîtres en matière d’arrangements et de travail de studio. C’est précisément ce que je souhaitais. Les précédents albums étaient sur l’instant, le ressenti, on gardait souvent les deux premières prises. Là c’est plus fouillé, plus travaillé. D’un autre côté j’ai souhaité moins superposer d’instruments à la fois, ce concept permet de coller plus facilement à la scène. »
 
Le patchwork d’une génération
 
Le clip, comme toujours très imagé et référencé, fait cohabiter, grâce à des figurines et dans un univers futuriste, Michael Jackson, John Lennon, E.T. et des personnages issus de dessins animés (Dragon Ball, Toy Story…). En résulte un patchwork de toute une génération des 30/40 ans et d’une envie d’une musique rythmée à vive allure. Le chanteur approuve : « Effectivement, le virage se fait là aussi. J’avais envie de délaisser l’esprit des grands espaces que suggéraient mes précédentes compositions et d’aller vers un son plus urbain. Ce n’est pas pour rien que j’ai majoritairement écrit, composé et même enregistré à New York, métropole très active... » Quant aux thèmes abordés dans la douzaine de titres, il revient cette idée « de fin de cycle mais aussi l’amour et la tristesse. L’envie de terminer sur un slow aussi, simplement, humblement… Car le plus dur en somme, avec Yodelice, a été de ne pas m’enfermer dans ce personnage que j’avais créé au contraire pour me libérer. C’est paradoxal mais il a fallu que je prenne conscience que lui et moi, au fond on est la même personne et que nos envies vont de pair. »
 
Cédric COPPOLA
_________________
Rejoignez-nous sur la page Facebook de La Casa Yodelice!
C'est PAR ICI !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 20 Sep - 13:41 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Casa Yodelice Index du Forum -> YODELICE - LE GROUPE -> Yodethèque -> BUREAU DE PRESSE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com